Free access
Issue
Agronomie
Volume 10, Number 2, 1990
Page(s) 103 - 113
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19900202
Agronomie 10 (1990) 103-113
DOI: 10.1051/agro:19900202

Specific resistance factors to yellow rust in seedlings of some French wheat varieties and races of Puccinia striiformis Westend in France

C. de Vallavieille-Popea, H. Picard-Formerya, S. Radulovicb, c and R. Johnsonb

a  INRA Laboratoire de Pathologie Végétale, F78850 Thiverval-Grignon, France
b  IPSR Cambridge Laboratory, Trumpington, Cambridge CB2 2JB, UK
c  Faculty of Agriculture, Sagrebacka 18, 71000 Sarajevo, Yugoslavia

Abstract - Infection types in Triticum aestivum L seedlings induced by 9 French races of Puccinia striiformis Westend were used to assess the hypothetical content of specific genes for resistance to yellow rust in 21 wheat varieties widely grown in France. Resistance to the race 0E0 showed that none of the varieties lacked resistance factors. Most of the varieties possessed only 1 to 3 known Yr genes. The postulated genes were Yr 1, Yr 2, (Yr3a + Yr4a), Yr6 and Yr7. The varieties Festival, Fidel, Beauchamp, Gala, Castan, Scipion, Caton, Darius, Top, Soissons, and Thésée may carry one or more resistance factors belonging to the set of SD (Strubes Dickkopf), Yr 2, and (Yr 3a + Yr 4a). Further hypotheses were developed with the use of British races. Top was postulated to possess (Yr 3a + Yr 4a) and Darius to have Yr 2. Yr 7 was postulated in Prinqual, Talent, and Tango. Corin probably possesses Yr 1 and might also carry Yr 2 and/or ( Yr 3a + Yr 4a). Garant and Hardi may possess Yr 7 7 and Yr 2 or ( Yr 3a + Yr 4a). Récital and Austerlitz had reactions consistent with the presence of Yr 6, and the latter may have an extra gene. Camp Rémy and Arminda were resistant to all races tested. Surveys of P striiformis showed the importance of races whose virulence spectra were able to match most of these resistance genes. Two races (45E140 and 45E172) were mostly responsible for the 1987 and 1988 epidemics; 3 others (41 E136, 109E141, and 109E173) were also important.


Résumé - Résistance spécifique à la rouille jaune de variétés françaises de blé tendre au stade plantule et inventaire des races de Puccinia striiformis Westend en France. Les facteurs de résistance spécifique à la rouille jaune ont été recherchés au stade plantule sur 21 variétés de blé tendre parmi les plus cultivées en France. 9 races de Puccinia striiformis Westend d'origine française ont été testées sur la totalité de l'échantillon et 11 races d'origine britannique ont été confrontées à 7 de ces variétés. Une analyse race par race a été préférée à la méthode globale fondée sur la comparaison des différents types d'infection entre d'une part les variétés possédant des facteurs de résistance identifiés et d'autre part celles dont les gènes sont inconnus. Dans le cas présent il est procédé par élimination successive des gènes de résistance qui ne peuvent intervenir du fait de la compatibilité entre une race donnée et les variétés étudiées. Ainsi, l'étude systématique des races de P striiformis en commençant par les plus simples d'entre elles permet d'isoler par déduction les gènes de résistance. Les facteurs identifiés sont SD (Strubes Dickkopf), Yr 1, Yr2, (Yr3a + Yr4a), Yr6 et Yr7 (tableau III). Toutes les variétés possèdent au moins un facteur de résistance puisqu'elles résistent à la race avirulente 0E0 et le nombre de leurs gènes semble limité à 3. Talent, Tango et Prinqual semblent posséder Yr7, Top aurait ( Yr3a + Yr4a), Darius Yr2 et Récital Yr6. Le facteur de résistance possible dans les variétés Festival, Fidel, Gala, Castan est SD, Scipion et Soissons pourraient avoir ( Yr3a + Yr4a). Corin possède-rait au moins Yr 1, Beauchamp et Thésée Yr2, Austerlitz Yr6, et Garant et Hardi Yr7. Enfin, Camp Rémy et Arminda se sont montrées résistantes à toutes les races testées. Cette situation de relative homogénéité vis-à-vis de la résistance spécifique à la rouille jaune s'explique par le manque de prise en compte de ce caractère dans les programmes de sélection. Toutefois, l'introduction de nouveaux facteurs de résistance spécifique ou de nouvelles associations de résistance dans les variétés en voie de sélection n'est envisageable que dans des variétés possédant un bon niveau de résistance générale. En effet, le suivi des races de P striiformis a montré leur complexité. Les races présentes en 1984 et 1985 dans les pépinières des sélectionneurs étaient virulentes sur Yr1, Yr2, ( Yr3a + Yr4a), Yr7 et celles responsables de l'épidémie de 1987 et 1988 portaient les virulences capables de surmonter Yr 1, Yr2, (Yr3a + Yr4a) et Yr6 (45E140, 45E172) et certaines également Yr3b etYr4b (109E141 et 109E173).


Key words: Triticum aestivum L / Puccinia striiformis Westend / virulence / Yr genes

Mots clés : Triticum aestivum L / Puccinia striiformis Westend / virulence / gènes Yr